Bonjour à tous !

Aujourd‘hui c’est vendredi, jour du rendez-vous « Vendredi lecture ».

Pour vous rappeler le concept : Vendredi lecture est un rendez-vous hebdomadaire où l’on doit prendre sa lecture en cours, la partager en rajoutant la quatrième de couverture, les informations importantes, les premières lignes du livre en question et un lien vers sa page Babelio. Je rajouterai également un lien vers sa page Livraddict.

J’ai repris l’idée à Les livres de Roses qui l’a repris à Ombrebones qui a elle même repris le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Dans le jardin de la bête est un livre très intéressant. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement du régime nazi et répond très bien à la question : Pourquoi les autres pays comme les États-Unis n’ont pas réagi avant que ça dégénère ? Je n’en suis qu’à la moitié et ce livre me plait déjà beaucoup.

auteur : Erik Larson

éditeur : Le livre de poche

pages : 648

parution : 2013

thèmes : historique

Liens :

Quatrième de couverture :

1933. Berlin. William E. Dodd devient le premier ambassadeur américain en Allemagne nazie. Originaire de Chicago, c’est un homme modeste et austère, assez peu à sa place sous les ors des palais diplomatiques, qui s’installe dans la capitale allemande. Belle, intelligente, énergique, sa fille, la flamboyante Martha est vite séduite par les leaders du parti nazi et par leur volonté contagieuse de redonner au pays un rôle de tout premier plan sur la scène mondiale. Elle devient ainsi la maîtresse de plusieurs d’entre eux, en particulier de Rudolf Diels, premier chef de la Gestapo, alors que son père, très vite alerté des premiers projets de persécutions envers les juifs, essaie d’alerter le Département d’État américain, qui fait la sourde oreille. Lorsque Martha tombe éperdument amoureuse de Boris Winogradov, un espion russe établi à Berlin, celui-ci ne tarde pas à la convaincre d’employer ses charmes et ses talents au profit de l’Union Soviétique. Tous les protagonistes de l’histoire vont alors se livrer un jeu mortel, qui culminera lors de la fameuse « Nuit des longs couteaux ».

Les premières lignes :

Il était courant, pour les expatriés américains, de se rendre à leur consulat à Berlin à Berlin, mais l’homme qui s’y présenta le jeudi 29 juin 1933 n’est pas dans un état normal. Joseph Schacno, 31 ans, était un médecin originaire de New York qui, récemment encore, exerçait la médecine dans un banlieue de Berlin.

Et vous, que lisez-vous aujourd’hui ?

%d blogueurs aiment cette page :