Bonjour à tous !

Aujourd‘hui c’est vendredi, jour du rendez-vous « Vendredi lecture ».

Pour vous rappeler le concept : Vendredi lecture est un rendez-vous hebdomadaire où l’on doit prendre sa lecture en cours, la partager en rajoutant la quatrième de couverture, les informations importantes, les premières lignes du livre en question et un lien vers sa page Babelio. Je rajouterai également un lien vers sa page Livraddict.

J’ai repris l’idée à Les livres de Roses qui l’a repris à Ombrebones qui a elle même repris le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Après avoir terminé le tome 2 de l’Assassin royal, je n’ai pas peu me retenir d’aller chercher le troisième tome dans ma bibliothèque. Cette série c’est le Trône de fer avec une trentaine de personnages en moins et une intrigue bien moins complexe. Je préfère toutefois le Trône de fer mais l’Assassin royal n’est pas loin derrière.
auteur : Robin Hobb

éditeur : J’AI LU

pages : 413

parution : 2002

thèmes : fantasy

Liens :

Quatrième de couverture :

Ravagé, pillé, le royaume des Six-Duchés plie sous le joug de l’envahisseur. Les navires de guerre ne parviennent plus à tenir les pirates rouges en respect. Dans le pays, les dissensions éclatent entre les duchés côtiers, qui doivent supporter les incessantes attaques de l’ennemi, et les duchés intérieurs qui se désintéressent de leur sort. La cour elle-même, où le vieux souverain est manipulé par Royal, n’est plus qu’un théâtre d’intrigues où règnent en maîtres le soupçon, la traîtrise et le mensonge. Aussi le prince Vérité décide-t-il d’entreprendre une quête insensée : aller trouver les anciens, par-delà les montagnes, pour leur rappeler leur serment de venir en aide au royaume dans ses heures les plus sombres…

Les premières lignes :

La fin de l’hiver passa aussi vite que le début avait traîné. Les divers aspects de mon existence devinrent comme des perles dont j’eusse été le fil qui les reliait ; si je m’étais jamais arrêté à songer au mal que je me donnais pour les maintenir séparés, je crois que la tâche m’aurait paru insurmontable. Mais j’étais jeune alors bien plus que je ne le soupçonnais, et je trouvais, j’ignore comment l’énergie de le mener à bien.

 

Et vous, que lisez-vous aujourd’hui ?

%d blogueurs aiment cette page :