auteur : Joshua Khan

    éditeur : Seuil jeunesse

    pages : 384

    parution : (07/09/17)

    thèmes : médiéval, fantasy

 

   

   

 

Alors qu’il est détenu par un marchand d’esclaves depuis deux mois, Ronce est acheté par Tyburn, un assassin au service de la maison Ombreuse. Ronce n’a qu’une envie, celle de s’enfuir pour rentrer chez lui. Mais Tyburn fait de lui son écuyer pour une année, et l’emmène jusqu’à Château Lugubre. Là-bas, sur ces terres à l’ambiance sombre et embrumée, la jeune Lilith Ombreuse devient la dernière héritière du Royaume suite au massacre de sa famille. Pour sauver son royaume deux choix s’offrent à elle : se marier avec Gabriel fils de la maison solaire, un ennemi juré ou, malgré ses responsabilités trouver une solution pour redonner à son royaume sa puissance d’antan

 

Après avoir lu énormément de science-fiction, une thématique que je ne croyais pas aimer, je me replonge dans la fantaisie. J’ai choisi ce livre en particulier car je savais que ce roman était simple mais à la fois original. Sur la couverture est écrit un commentaire de Rick Riordan nous mettant au défi de ne pas aimer cette histoire. Aimant beaucoup l’univers de cet auteur j’étais obligé de suivre son conseil. Malgré la couverture qui en disant long sur l’ambiance du roman, je ne m’attendais pas à un livre aussi sombre. Entre jeux de pouvoirs, magie noire, nécromancie, fantômes et autres créatures pas si tendres, l’ambiance du roman est assez surprenante, bien loin de ce à quoi je m’attendais. J’ai été surpris à la fin de ce livre de découvrir qu’il y allait avoir un second tome. Et c’est avec un grand plaisir que je lirai ce tome 2.

Dès les premières pages le personnage de Ronce et mis en place, des faits et actions importants se déroulent, cela donne une certaine dynamique au récit et nous entraine rapidement à l’essentiel. L’écriture de l’auteur est simple et à la fois très descriptive. Le moindre détail est consigné. Cela m’a permis de très rapidement m’imprégner l’univers de Shadow Magic. De nombreuses péripéties parsèment le récit, elles sont censées donner du piment à l’histoire mais elles sont assez banales et apportent peu. Heureusement la fin est surprenante et nous projette déjà dans le prochain tome.

 

J’ai aimé l’alternance de point de vue entre Ronce et Lilith, c’est un duo que j’ai beaucoup apprécié. Par contre ces deux protagonistes ne font absolument pas leur âge, ils pensent et agissent comme des personnes beaucoup plus âgées. Gabriel, le prince de la maison solaire m’a exaspéré. Tout au long du récit il agit bêtement et fait des réflexions sans intérêt. Mon personnage préféré est quand même Hadès, une chauve-souris géante qui se lie avec Ronce. Hadès a le caractère joueur d’un jeune chien avec la puissance et la taille d’un dragon. Il revêt bien sûr l’apparence d’une chauve-souris géante pour être en concordance avec l’ambiance du livre.

Malgré la simplicité de l’écriture et quelques incohérences, j’ai vraiment apprécié ce roman de fantaisie. C’est l’ambiance sombre de ce roman qui m’a le plus séduit. Rien que pour découvrir Hadès, la chauve-souris géante, je vous conseille ce livre.

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :