auteur : Nathalie Somers

   éditeur : Didier Jeunesse

   thèmes : Historique, fantastique, Jeunesse

   pages : 384

  parution : 2017

 1942. Deux ans après ses exploits à Londres, Lucan est envoyé à   Stalingrad. Sa nouvelle mission : empêcher la ville de tomber aux mains des Allemands en menant la bataille à Trisanglad, dans l’Alter Monde.
Heureusement, la pétillante Catriona l’accompagne pour veiller sur lui.
De retour dans l’autre monde, Lucan compte bien lever le voile sur sa véritable identité. Mais un personnage aux sombres desseins est prêt à tout pour l’en empêcher…

De quoi ça parle :

En Russie la guerre dégénère, les allemands lancent une offensive sur la ville de Stalingrad. Cette bataille pourrait changer le cours de la guerre. Luncan et Catriona sont envoyés en Russie par Churchill pour sauver la ville. Dans l’alter monde la guerre fait aussi rage. Lucan a réussi à sauver Roslend mais il doit maintenant faire face à la tentative d’envahissement de la ville de Trisanglad (l’équivalent de Stalingrad). S’il arrive à repousser les envahisseurs à Trisanglad, Stalingrad sera également sauvé.

Comment ça nous est raconté:

Dans ce second tome le lecteur alterne entre les chapitres dans l’égo monde (le notre) et ceux dans l’alter monde (un monde parallèle). Il a majoritairement le point de vue de Lucan et Catriona. C’est de la littérature jeunesse/young adulte, l’écriture de l’auteure est donc très basique.
Arrivé devant la porte du bureau de l’Immuable, il frappa trois coups rapides suivis de deux plus lents.

– Entre, Altrïos !

L’Immuable se leva pour venir saluer son maître espion et ami. Altrïos voulut s’incliner, mais Xélion le gratifia d’une accolade.

– S’il te plaît, il n’y a personne. On peut se dispenser de tout le tralala !

Altrïos accepta avec un demi- sourire cette entorse au protocole, mais ne put s’empêcher une politesse :

– J’espère que l’Immuable se porte bien.

– Il va très bien, répondit Xélion avec une pointe d’exaspération. Crois-moi, il n’a même pas pris une ride depuis ton départ !

Altrïos se retint de lever les yeux au ciel. Évidemment, l’Immuable, par nature, résistait aux assauts du temps. Depuis ses vingt- cinq ans, Xélion ne vieillissait plus. Il en serait ainsi pendant longtemps, car il n’était pas rare que les Immuables vivent jusqu’à deux cents ans.

Ce que j’en pense :

Lorsque j’ai aperçu ce livre à la bibliothèque je me suis empressé de le saisir de peur qu’on ne le prenne avant moi. En effet j’avais beaucoup aimé le premier tome. J’étais donc impatient de connaître la suite.

Le deuxième tome de Roslend m’a moins plu que le premier. Il suit à peu près le même schéma, d’ailleurs très classique : une ville ou un pays est menacé par la guerre, le héros essaie de remettre en place la situation, il réussit ou non. S’ajoute un triangle amoureux avec les réjouissances habituelles : jalousie, disputes… Heureusement cette romance n’envahit pas le récit.

Je n’ai pas particulièrement apprécié les protagonistes que j’avais pourtant bien aimés dans le premier tome. Avec du recul, je les trouve finalement creux. Ce que j’aime dans ce livre c’est le mélange de fantastique et d’histoire. Ils sont tout les deux bien délimités. Chacun a son monde. Tout ce qui ce déroule dans l’égo monde a vraiment existé à part bien sûr Luncan Catriona et le cadran. Tandis que ce qui se passe dans l’alter monde n’est que pure fiction. Cela m’a permis de ne pas tout mélanger et de bien comprendre ce qu’il s’est réellement déroulé durant cette période de conflit. Grâce à ce livre j’ai beaucoup appris sur la bataille de Stalingrad, la stratégie des russes et des allemands, Le comportement de Staline…

Mon avis est mitigé sur ce livre. Certaines choses m’ont gêné mais d’autre part j’ai beaucoup aimé le côté historique. Je lirai sans doute le troisième tome, je suis curieux de connaître la fin de l’histoire.

Note :

  • originalité 60%
  • personnages 50%
  • histoire 70%
  • écriture 50%

N’hésite pas à mettre un commentaire 😉

%d blogueurs aiment cette page :