auteur : Victor Dixen

    éditeur : Rober Laffont

    pages : 448

    parution : (11/06/15)

    thèmes : Science fiction

 

   

   

Notation :

Comment me suis-je procuré ce livre ?

 

Phobos est un livre très connu et de nombreuses personnes s’étonnaient qu’il ne fasse pas partie de mon tableau de chasse. C’est pourquoi on me l’a aimablement prêté. Après avoir parcouru la quatrième de couverture je ne me sentais pas particulièrement attiré mais au vu des multiples critiques je me suis fait violence. Je peux vous dire que je n’ai pas du tout regretté ma lecture!

 

résumé :

 

 

Atlas, une gigantesque organisation rachète la Nasa au gouvernement Américain et décide de lancer un nouveau programme malgré ses récents échecs. Ce programme, Genesis, consiste à envoyer sur Mars six garçons et six filles appelés les prétendants. Ceux-ci seront séparés dans deux compartiments. Chaque jour une prétendante et un prétendant différents pourront se voir et se parler 6 minutes. Ils se retrouveront une fois par semaine, devront se séduire et s’aimer pour former de futurs couples sur Mars. Bien entendu tout cela est filmé depuis la chaine Genesis. Léonor, une des prétendantes va faire partie du voyage. Elle est loin d’imaginer ce qui l’attend sur la planète rouge.

Mon Avis :

 

 

Ce livre est un énorme coup de cœur, il est tout simplement génial, j’ai tellement de choses à dire sur ce livre. La multitude des points de vue est intéressante: le point de vue de Léonor, il est interne ; des points de vue externes depuis la terre : des protagonistes du programme Genesis ou des téléspectateurs qui suivent l’émission, le point de vue interne d’Andrew Fisher permet encore un autre angle. Voir à la fois ce qui se passe sur terre et dans l’espace simultanément est intéressant.

Des infogaphies (plans, graphiques, listes,…) parsèment le roman. Le lecteur peut par exemple visualiser l’aspect du compartiment où vivent les filles ou bien avoir des explications sur le fonctionnement du vaisseau,…Cette excellente idée de l’auteur nous permet de mieux appréhender son univers.

Bien que Léonor soit parfois agaçante par ses actions déroutantes, c’est un personnage particulièrement attachant. Et très vite nous nourrissons une véritable affection pour toutes ces filles et garçons. Nous leur souhaitons un bel avenir et ils vont en avoir besoin tant la suite des événements ne correspondra pas à leurs attentes.

Ce livre est vraiment addictif. Dès le début nous connaissons les objectifs et les enjeux de cette mission spatiale mais nous soupçonnons aussi un dysfonctionnement. Le désir d’en savoir toujours davantage va nous tenir en haleine durant l’ensemble du récit. L’auteur est cruel, chaque fin de chapitre est l’occasion de nous dévoiler des événements importants. Mais, après avoir parcouru plusieurs chapitre où différents point de vues nous laissent penser que nous détenons les clés, le récit rebondit et nous revoilà reparti pour de longues heures de lecture passionnées.

Vous pouvez croire que c’est de la Science Fiction et oui, vous avez raison mais à la fois ce livre est très réaliste, cette histoire pourrait très bien se passer dans 20 ans. Ces dernières années, des projets pour aller sur mars se développent. La description d’un possible futur proche est ce qui m’a séduit dans ce livre.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :