auteur : Morgan Rhodes

    éditeur : Michel Lafon

    pages : 472

    parution : (11/02/16)

    thèmes : médiéval, fantasy

 

   

   

 

 

Auranos, Limeros et Paelsia sont trois royaumes voisins. Le premier est riche et se prélasse dans son opulence, le second suit un dogme religieux très strict et son sévère souverain est connu sous le nom de Roi du sang. Le dernier meurt à petit feu, affamé par une terre stérile qui ne laisse pousser que la vigne. Les relations déjà tendues entre les trois contrées vont s’envenimer encore lorsqu’un paysan de Paelsia meurt injustement de la main d’un noble venu d’Auranos. À l’approche de cette guerre, Cléo une princesse gâtée, Jonas une jeune homme rebelle, Manus le terrible prince de Limeros et Lucia qui découvre ses immenses pouvoirs, ne ce connaissent pas mais pourtant leur destin sont liés par une chose, le retour de la magie.

 

 

J’ai commencé ce livre avec une certaine appréhension. La quatrième de couverture me laissait un sentiment de déjà vu qui s’est confirmé au cours du récit. Ce n’est pas le premier livre que je lis où un grand territoire est séparé en trois royaumes dans lesquelles un roi est un tyran sanguinaire envisageant de tout conquérir par la guerre.

Les personnages ne sont pas intéressants, le lecteur devine leurs moindres faits à l’avance. Par ailleurs, j’ai relevé quelques incohérences, notamment celle liée à la magie. On interdit, voire tue, les êtres capables de lancer des sorts, mais l’un des rois a une sorcière pour maîtresse et conseillère. Comme tout bon roman de fantasy de nombreux personnages sont présents, peu m’ont attiré et ceux qui m’ont le plus intéressés ont le malheur de trépasser.

 

« J’ai appris que les rumeurs avaient beaucoup de points communs avec les plumes : il est rare que l’une ou l’autre pèsent vraiment lourd. »

Morgan Rhodes

 

Le début de l’histoire est ennuyeux, l’événement déclencheur du récit met énormément de temps à arriver. J’aurais aimé que l’auteur décrive davantage les scènes de guerre ou les paysages mais il se focalise sur des éléments sans intérêt. La plume de l’auteur est très simple et basique, elle ne laisse entrevoir aucune extravagance et originalité.

Dans l’histoire on suit quatre personnages. Le seul auquel je me suis attaché est Cléona. Malgré qu’elle soit une princesse capricieuse, elle est courageuse et prête à tout pour le bien de son entourage. Par ailleurs les autres protagonistes sont vides et sans intérêt. Au cours du récit je me suis attaché à un personnage secondaire qui m’a donné l’espoir de faire repartir l’histoire sur de bonnes bases. Et bien sûr l’auteur le tue. Et puis, la quatrième de couverture en révèle trop sur l’histoire, elle m’a gâché une surprise

 Vous l’avez deviné : je n’ai pas apprécié ce livre qui m’a paru trop simplet et ce malgré la lecture de bonnes critiques. Peut-être trouvera t-il grâce à vos yeux ? Désormais, je serais plus exigeant pour la sélection de mes lectures.

 

  • <p>orignalité</p> 40%
  • <p>personnages</p> 20%
  • <p>histoire</p> 40%
  • <p>écriture</p> 40%
  • <p>suspence</p> 30%

 

N’hesitez pas à mettre un Commentaire

 

%d blogueurs aiment cette page :