auteur : Philip Pullman

    éditeur : Folio junior

    pages : 528

    parution : 1995

    thèmes : fantastique, aventure, steampunk

   

   Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère       confinée du prestigieux Jordan College, est-elle           l’objet de tant d’attentions ? De quelle mystérieuse  mission est-elle investie ? Lorsque son meilleur ami, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces…Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui révélera ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

 

Cette année j’ai décidé de participer au Cold Winter Challenge, et c’est très tardivement que je commence ce challenge. Après avoir lu de nombreux romans fantastiques j’ai enfin commencé la fameuse série de Philip Pullman, À la croisée des mondes, un classique du genre. C’est la sortie du nouveau livre de l’auteur, La belle sauvage, qui m’a incitée à lire ce roman. Cette lecture a été un véritable coup de cœur, j’ai été transporté par l’intrigue et ce monde si singulier.

Le monde que nous dépeint l’auteur est extraordinaire. Sa géographie est pareille au notre mais s’arrêtent là les similitudes. De magnifiques sorcières ou encore de redoutables ours polaires en armure dotés d’une grande intelligence peuple cet univers, ils m’ont tous les deux particulièrement plus. Plus que tout, les daemons, une sorte de manifestation physique de l’âme attachée à un homme, m’ont intéressés et apportent beaucoup à l’univers. Ils peuvent se transformer en différents animaux jusqu’à l’âge adulte où ils prennent une forme définitive pour mieux refléter la personnalité de l’humain auquel ils sont rattachés. Ils illuminent l’histoire par leurs présences et leurs paroles, car en plus de leurs multiples capacités ils sont doués de paroles. Par ailleurs le steampunk transparait par certains instruments et moyens de locomotion, cela donne un certain style au roman. L’auteur dénonce les valeurs des religions conservatrices et la corruption des personnes hautement placées, nous faisant passer de véritables messages.

 

« Je reste ici et je bois de l’alcool, car ils m’ont volé mon armure et, sans elle, je peux chasser les phoques, mais je ne peux pas faire la guerre ; or, je suis un ours en armure, la guerre est pour moi comme l’océan où je nage, comme l’air que je respire. »

Dans ce roman on suit Lyra, une jeune fille intrépide et son daemon Pantalaimon, Deux personnages qui finalement n’en forment qu’un. Elle a été élevée à Oxford entourée d’érudits. Suite à l’enlèvement de son ami Roger, elle part dans le Grand nord à la recherche de son ami et de ses ravisseurs. Tout au long de son voyage nous découvrons avec elle de nombreux personnages, tout aussi attachants les uns que les autres comme John Faa un gitan, les sorcières, Iorek Barnyson un ours en armure avec qui nous nous sentons en sécurité, ou encore Lee Scoresby un aéronaute. Lyra est vraiment attachante, elle fait preuve de courage, de ruse mais aussi parfois de naïveté, preuve de son humanité. J’ai beaucoup apprécié les gitans qui nous paraissent comme une grande famille solidaire. Par l’entraide entre les peuples malgré leurs différences l’auteur prône des valeurs telles que l’amitié et la tolérance.

L’histoire et les personnages sont vraiment originaux, le style de l’auteur est fluide, il fait de magnifiques descriptions, nous faisant ressentir dès les premiers mots la beauté de l’aurore ou encore la puissance des ours.

Pour finir, j’ai adoré les royaumes du nord. L’auteur mêle aventure, fantastique, steampunk et science dans son roman, donnant un mélange fulgurant et atypique qui m’à comblé. Le retournement de situation final est incroyable et c’est avec empressement que j’ai commencé le second tome.

 

  • orignalité 100%
  • personnages 90%
  • histoire 100%
  • écriture 90%
  • suspence 95%
%d blogueurs aiment cette page :