auteur : Erik l’Homme

    éditeur : Gallimard Jeunesse

    pages : 320

    parution : (02/11/17)

    thèmes : Science fiction, Aventure

 

   

   

Notation :

Comment me le suis-je procuré ?

Comme vous avez pu voir dans l’article book haul d’automne, j’ai commandé 5 livres. J’ai choisi que ce roman en faisait parti car le résumé de la quatrième de couverture m’intriguait. Ce thème, je ne l’avais vu nul part ailleurs. Je peux vous dire q’une société futuriste qui reprend les principes d’une ville de la Grèce antique c’est original et jamais vu.

résumé :

Valère et Alexia vivent dans Nouvelle Sparte, une ville reprenant la religion et les principes de la Grèce antique. Une ville qui depuis « Le grand Bouleversement » vit en paix jusqu’au jour où une suite d’attentats vient bouleverser la vie des habitants de la cité. Entre le Darislam, une civilisation dont on se méfie à cause d’un groupe de fanatiques et l’Occidie avec ses mégalopoles surpeuplées, ses temples de la consommation, ses riches et ses pauvres, la Nouvelle Sparte ne sait qui accuser. Valère est alors envoyé en mission en Occidie pour découvrir qui ce cache derrière tout cela mais rien ne se passe comme il veut.

Mon Avis :

J’aime beaucoup cette couverture qui par ces temples construits à coté d’immeubles et cette statue de déesse survolée d’avions futuristes, montre le mélange entre le passé et le futur. La mise en page dans le livre est assez spéciale car la marge est très grosse et l’écriture est en gros caractères… je l’ai donc lu très rapidement.

           

J’ai tout de suite voulu acheter ce livre en lisant le titre. Étant absolument fan de la Grèce Antique ce roman m’attirait énormément. Une société dans le futur qui retourne dans le passé avec ses croyances et ses principes tout en gardant ses technologies futuristes je trouve ça une idée absolument folle. C’est donc avec une envie folle de tout savoir sur tout que j’ai commencé ce livre. J’avais déjà lu des romans d’Erik l’Homme et j’ai été surpris car l’auteur n’a pas du tout le même style d’écriture que d’habitude.

L’auteur a crée un nouveau concept dans son livre. Il utilise des mots valises c’est à dire que parfois au lieu d’écrire 5 mots sur un sujet et bien il va écrire deux mots avec un tiret entre eux qui vont très bien résumer ces 5 mots. Ce qui est parfois très drôle et fait avancer plus vite l’intrigue. Je sais que vous pouvez être septique à propos de ces mots valises mais ne le soyez pas. Moi aussi j’étais dubitatif au début mais j’ai vite apprécié cette nouveauté qui est parfois à la limite du jeu de mot.

J’ai grandement aimé le personnage de Valère qui a 16 ans et déjà un corps d’adulte c’est une armoire à glace qui tout au long du récit montre sa grande sagesse. Il adore la philosophie mais il n’est pas rentré dans une grande école juste pour rester avec Alexia. Alexia qui dans l’histoire est presque aussi importante que Valère. Elle suit des études de pilote d’avion. Alexia est très courageuse et elle est prête à tout pour aider Valère même si cela consiste à violer la moitié des lois de la cité. On voit que par le biais de l’Occidie l’auteur critique notre société, des mégalopoles surpeuplées, des temples de la consommation ou encore des pauvres et des riches.

En résumé Nouvelle Sparte est un gros coup de cœur qui à la fin du livre m’a laissé époustouflé mais à la fois triste car c’est un one-shot et je sais que je ne reverrai plus Alexia et Valère. Ce roman est très novateur autant au niveau des mots valises que du sujet.

À lire Absolument!

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :